La profondeur de champ, comment ça marche ?

C’est la zone dans laquelle tous les éléments de votre photo sont nets. Elle dépend de la distance à laquelle vous vous trouvez de votre sujet mais aussi de la focale de l’objectif et de l’ouverture que vous utilisez.


La profondeur de champ pour quoi faire ?

Elle conditionne la netteté de votre image. Plus vous vous rapprochez de votre sujet, plus la profondeur de champ et donc la zone de netteté de l’image se réduit.

Quand vous prenez une photo la zone de netteté n’est pas uniforme : l’image est nette à une distance de 1/3 devant le sujet sur lequel vous faites la mise au point et de 2/3 derrière lui. Pour un portrait une faible profondeur de champ permet de bien détacher le sujet de l’arrière-plan . L’idéal est de placer le sujet à plusieurs mètres de l’arrière-plan et de le cadrer en zoomant. Ainsi la zone de netteté est réduite et l’arrière-plan sera suffisamment flou pour ne pas prendre le pas sur le sujet, sans pour autant être illisible.

Comment contrôler la profondeur de champ ?

Deux paramètres entrent en jeu : la longueur focale et l’ouverture.

la longueur focale

C’est la distance entre le capteur et le point focal de l’objectif (là où les rayons convergent en un même point), qu’on mesure en mm. Plus l’objectif est long , c’est-à-dire que la focale est longue, plus la profondeur de champ et donc la zone de netteté de l’image est réduite , et inversement .

l’ouverture

L’ouverture du diaphragme contrôle la quantité de lumière qui frappe le capteur et en même temps l’exposition parce que la vitesse d’obturation y est liée. Si le diaphragme est petit la profondeur de champ est faible et inversement.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *