6. Quelques règles sur l’utilisation du flash

6.1 Le fonctionnement de base du flash électronique
en position directe

Le flash électronique est un appareil d’éclairage auxiliaire. Il permet de photographier même dans des conditions difficiles d’éclairage.

Il émet un bref éclair puissant qui plonge la scène dans une lumière éblouissante. Pour que cette lumière atteigne la pellicule photographique, l’obturateur à rideau des appareils 35 mm reflex doit être complètement ouvert. La vitesse qui permet de voir toute la surface est appelée la vitesse de synchonisation.

La vitesse de synchronisation au flash électronique correspond à la vitesse la plus rapide où l’obturateur présente toute la surface de la pellicule (généralement, 1/60 s ou 1/125 s).

6.1.1 La relation distance-sujet

Figure 21

L’exposition d’une pellicule photographique à l’aide d’un flash électronique exige l’emploi de la bonne ouverture de diaphragme selon la distance du sujet et d’une vitesse d’obturation synchronisée.

Puisque la force de l’éclair diminue avec la distance, plus votre sujet sera éloigné, plus votre ouverture de diaphragme sera grande. De plus, il faut indiquer au flash électronique la sensibilité du film utilisée, car les informations données par le flash sont calculées selon la sensibilité de la pellicule photographique.

6.1.2 Le mode manuel d’exposition

Lors de l’utilisation d’un flash en mode manuel et en position directe, l’ouverture du diaphragme est affichée sur le flash. Il est le résultat du calcul de la puissance du flash, indiqué par le nombre-guide, divisé par la distance du sujet.

Il vous faut alors:
utiliser une vitesse de synchronisation
et utiliser l’ouverture désignée par la distance de votre sujet.

6.1.3 Le mode d’exposition automatique

Lors de l’utilisation d’un flash en mode automatique et en position directe, l’ouverture du diaphragme et une distance maximale d’utilisation sont affichées sur le flash. Le flash interrompt l’éclair lorsque le sujet a reçu la quantité de lumière prévue.

Il vous faut alors:

utiliser une vitesse de synchronisation utiliser l’ouverture désigée et votre sujet doit être à une distance inférieure à la distance maximale d’exposition.

6.2 Le fonctionnement du flash électronique en position réfléchie

Lors de l’utilisation d’un flash en position réfléchie, la distance doit être calculée en fonction du trajet de la lumière et d’un facteur d’absorption qui modifie l’exposition. En position réfléchie, la distance est égale au trajet de la lumière (distance du flash au plafond additionné àe celle du plafond jusqu’au sujet).

De plus un facteur de 70% de la valeur modifie l’ouverture du diaphragme pour compenser l’absorption de la lumière par la surface réfléchissante.

En mode manuel d’exposition:

Il vous faut :
utiliser une vitesse de synchronisation
déterminer le trajet de la lumière
déterminer le facteur d’absorbtion de la surface réfléchissante
et calculer l’ouverture du diaphragme.

En mode automatique d’exposition:

Il vous faut :
utiliser une vitesse de synchronisation;
déterminer le trajet de la lumière;
déterminer le facteur d’absorbtion de la surface réfléchissante;
et calculer si l’ouverture et la distance désignées permettent l’exposition du film.

Note:

En mode automatique, le senseur doit être dirigé vers le sujet et non vers le plafond.